NPA Haute-Garonne
  • Elections législatives : le NPA 31 soutiendra et appellera à voter pour les candidat.e.s de gauche de rupture de la NUPES

    Suite aux élections présidentielles, le NPA a discuté avec l’Union Populaire de candidatures communes aux élections législatives de Juin prochain. Malheureusement, il n’y a pas eu d’accord possible entre la NUPES et le NPA, en raison des concessions que nous avons estimées trop importantes faites en particulier au Parti Socialiste. Ces concessions concernaient selon nous certains éléments du programme et le trop grand nombre de circonscriptions laissées à ce parti, en particulier pour des candidatures qui ne sont à l’évidence pas celles d’une gauche de rupture.

    Cependant, face à la montée de l’extrême droite et contre le nouveau mandat de Macron et de ses sbires qui veulent poursuivre leurs attaques antisociales et autoritaires, nous préférons qu’existe une majorité de gauche de rupture à l’Assemblée Nationale, ou au moins que la NUPES ait le plus d’élu.e.s possible.

    Nous pensons que cela serait un signal positif en direction du mouvement social, pour redonner confiance aux opprimé.e.s et aux exploité.e.s. Mais nous savons aussi qu’aucune conquête sociale d’importance ne peut se réaliser sans une puissante mobilisation des travailleurs.euses, de la jeunesse, des précaires et sacrifié.e.s du capitalisme, dans les entreprises et dans la rue.

    En conséquence, nous appellerons à voter et soutiendrons, y compris de façon militante là où c’est possible, les candidat.e.s de gauche de rupture de la NUPES, à savoir celles et ceux qui ne défendent pas une politique libérale comme les candidat.e.s issu.e.s du parti socialiste, voire d’EELV.

    Sur la Haute-Garonne, nous soutenons et appelons à voter pour Hadrien Clouet sur la 1re circonscription, Anne Stambach sur la 2e, Agathe Roby sur la 3e, François Piquemal sur la 4e, Sylvie Espagnolle sur la 5e et Christophe Bex sur la 7e.

    Enfin, le NPA 31 entend poursuivre son combat contre le capitalisme et le fascisme, pour la démocratie et l’émancipation sociale, contre toutes les oppressions. Nous voulons participer à la construction d’une gauche de combat, anticapitaliste, révolutionnaire, indépendante des institutions bourgeoises et du social-libéralisme.

    Le 30 mai 2022 à Toulouse

    Le Nouveau Parti Anticapitaliste 31