NPA Haute-Garonne
  • Nouvelles attaques de la Turquie contre la liberté de la presse kurde en Europe

    Eutelsat ne doit pas se plier aux ordres du dictateur Erdogan

    A la demande de l’autorité audiovisuelle turque RTÜK , Eutelsat veut interrompre la diffusion sur le satellite Hotbird des chaînes de télévision kurdes Med Nûçe, News Channel et Newroz TV dont les programmes sont diffusés en Europe.

    Plus de 150 médias (chaînes de télévision et de radio, journaux écrits) ont été fermés et des centaines de journalistes ont été arrêtés et incarcérés en Turquie au cours de la dernière année. Placée 155ème sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF, la Turquie figure parmi les pays où la liberté de presse est la plus bafouée.

    Sous le gouvernement de l’AKP dirigé par Erdogan, la répression exercée en Turquie a été exportée en Europe. Le gouvernement turc met en œuvre ses mécanismes de pression à l’encontre de tous les médias d’opposition qu’ils se trouvent à l’intérieur ou à l’étranger.

    C’est ainsi que la haute autorité audiovisuelle turque, R-TÜK, prend des décisions de fermeture concernant des chaînes de télévision kurdes qui diffusent à partir de l’Europe et transmet ces décisions à des organismes européens. La diffusion des chaînes de télévision est entravée et interrompue de cette manière sans que les autorités de surveillance de l’Etat qui a accordé la licence à la chaîne concernée n’aient pris de décision.

    En octobre 2016, l’opérateur de satellites Eutelsat avait interrompu la diffusion des chaînes de télévision Med-Nûçe et Newroz TV, se conformant ainsi à une décision prise par R-TÜK. Malgré une injonction des tribunaux français de rétablir la diffusion de ces chaînes, Eutelsat n’est pas revenu sur sa décision.

    Récemment, le gouvernement turc a saisi de nouveau Eutelsat, cette fois-ci pour faire interrompre la diffusion sur Hotbird des chaînes de télévision News Channel TV, Sterk TV et Ronahî TV.

    Nous lançons un appel urgent à tous les membres de la presse, aux organisations de défense des droits humains, aux parlementaires et aux organisations européennes et internationales :

    Opposez-vous à ces pratiques illégales et arbitraires fondées sur les relations Turquie-Eutelsat. Ne permettez pas à la Turquie d’exporter en Europe la répression qu’elle exerce à l’encontre des médias.

    Les libertés de la presse et d’opinion sont des droits fondamentaux, elles doivent être garanties pour tous.

    Conseil Démocratique Kurde en France
    16 rue d’Enghien
    75 010 Paris
    09.52.51.09.34
    info@cdkf.fr
    www.cdkf.fr