"/>
NPA Haute-Garonne
  • Face aux bourreaux Assad et Erdogan : solidarité Internationale !

    Rassemblement Mercredi 28 février - 18h

    Métro Jean Jaurès - Toulouse

    Déclaration du NPA 31 :

    Alors que l’offensive sanglante du dictateur turc Erdogan contre le canton d’Afrin est entrée dans son deuxième mois, le régime Assad et son allié russe ont quant à eux intensifié leurs bombardements contre la Ghouta orientale.

    Violant la résolution de l’ONU 2401 du samedi 26 février, qui leur demandait un cessez-le-feu immédiat sur tout le territoire syrien pendant un mois pour évacuer les blessé-e-s et permettre l’aménagement de corridors humanitaires, les avions de guerre syriens et turcs ont continué leur œuvre de mort.

    Au cœur de la Syrie ce sont plus de 400 000 habitant.e.s qui sont assiégés depuis 2013 à la Ghouta. Ils subissent depuis quatre semaines un véritable déluge de fer et de feu, avec des bombardements massifs qui atteignent habitations, écoles, marchés, hôpitaux… On dénombre des centaines de mort.e.s et des milliers de blessé.e.s, et les témoignages qui parviennent de la zone sont sans ambigüité quant à l’étendue du massacre. Dans la Ghouta comme dans la zone d’Idlib, les attaques à l’arme chimique sont en pleine recrudescence, avec des bombardements de barils de chlore largués depuis des hélicoptères de l’armée.

    Dans le canton d’Afrin, peuplé majoritairement de Kurdes, c’est le dictateur Erdogan qui bombarde et pilonne les populations civiles et a déclenché une offensive militaire de grande envergure depuis le 20 janvier en utilisant des groupes djihadistes en première ligne. Erdogan, sous le regard bienveillant des puissances occidentales, cherche a détruire le projet politique de confédéralisme démocratique initié au Rojava, le Kurdistan de Syrie, en niant le droit à l’autodétermination du peuple kurde. Il a ouvertement affiché son plan d’épuration ethnique : chasser d’Afrin des centaines de milliers de Kurdes pour y installer ses supplétifs djihadistes.

    Face à cette fureur meurtrière, les peuples syrien et kurde sont de nouveau tragiquement seuls, et ce ne sont pas les déclarations martiales de certains dirigeants occidentaux qui y changent quoi que ce soit. Les bourreaux Assad et Erdogan savent en effet qu’ils sont en position de force et que la Russie, les USA et l’Union européenne les considèrent comme des partenaires : en juin dernier, Macron affirmait qu’il ne voyait pas de « successeur légitime » au dictateur syrien. Erdogan, quant a lui, a été accueilli par Macron avec tous les honneurs le 6 janvier à l’Élysée.

    L’isolement des peuples kurde et syrien renforce la nécessité de notre solidarité avec leur lutte démocratique et sociale contre les régimes dictatoriaux d’Assad et d’Erdogan, contre les forces intégristes et contre toutes les interventions militaires étrangères qui ne génèrent que plus de chaos.

    Arrêt immédiat des bombardements !

    Troupes impérialistes hors du Moyen-Orient !

    Assad et Erdogan dégagez !

    Toulouse, le 26 février 2018

    Le NPA 31 appelle la population toulousaine à être présente à toutes les initiatives de solidarité avec les populations d’Afrin et de la Ghouta, appelées par la Maison Franco-Kurde et le CSPK, à celle du Collectif Toulouse Syrie Solidarité de ce mercredi 28 février à 18 h, au métro Jean-Jaurès.