"/>
NPA Haute-Garonne
  • Bilan du grand débat : c’est dans la rue que ça se passe, samedi à Toulouse, toutes et tous ensemble

    Édouard Philippe a tiré le bilan des trois mois de grand blabla pour prolonger le gazage des manifestantEs par un enfumage censé recueillir les attentes de la population… Au même moment aucune chance de trouver dans les grands médias ne serait-ce qu’un aperçu de ce qu’ont débattu à Saint-Nazaire ce week-end, les 700 représentantEs des plus de 200 délégations de Gilets jaunes, issus des ronds points, des assemblées, des manifestations, qui se poursuivent depuis cinq mois.

    Les reculs sociaux et la répression comme seules réponses

    Le gouvernement persiste et signe sa politique de violence sociale. Baisse des pensions des retraités, refus de revenir sur l’ISF et de supprimer l’injuste TVA sur les produits de première nécessité, poursuite de la dégradation des services publics…

    La seule réponse à nos revendications, c’est la répression de toutes celles et ceux qui depuis des mois expriment leurs colères : des dizaines de blesséEs graves, des milliers de contrôles préventifs, d’arrestations et de condamnations, le déploiement de l’armée et l’utilisation d’armes dangereuses.

    Construisons le « Tous ensemble » !

    Dès samedi, 13h30 métro Jean Jaurès à Toulouse, le NPA 31 appelle à faire converger toutes nos colères dans la manifestation des gilets jaunes. On se fera peut-être gazés, mais nous ne nous laisserons pas enfumés ! Et comme le dit l’Assemblée des assemblées de Gilets jaunes réunie à Saint-Nazaire : « Nous appelons à tous les échelons du territoire à combattre collectivement pour obtenir la satisfaction de nos revendications sociales, fiscales, écologiques et démocratiques. Conscients que nos avons à combattre un système global, nous considérons qu’il faudra sortir du capitalisme. Ainsi nous construirons collectivement le fameux « Tous ensemble » que nous scandons et qui rend tout possible. ». La mobilisation du peuple algérien qui a déjà imposé le départ de Bouteflika nous montre que quand on se mobilise, il est possible de gagner.

    Toulouse, le 12 avril 2010