NPA Haute-Garonne

Municipales 2020

« Toulouse Anticapitaliste » : Nos vies valent plus que leurs profits !

Le Nouveau Parti Anticapitaliste est à l’initiative de la liste « Toulouse Anticapitaliste » pour les élections Municipales. Toulouse Anticapitaliste, ce sont 69 candidat.e.s qui porteront ce programme de rupture anticapitaliste. La liste sera conduite par Pauline Salingue, animatrice du mouvement social toulousain, investie dans les combats pour la défense de l’hôpital public. Deuxième de liste, Nicolas Mousset est enseignant et acteur des mobilisations dans l’éducation nationale. Sont également présent·e·s sur la liste de nombreux·euses acteurs et actrices du mouvement contre la réforme des retraites dont des cheminot·e·s.

La liste des candidates et candidats

La situation politique et sociale est marquée par une profonde contestation des politiques d’austérité après plus d’un an de mobilisation des Gilets jaunes et deux mois de grève pour le retrait de la réforme des retraites. Nous sommes fortement impliqué·e·s et reconnu·e·s dans ces luttes contre Macron et son monde. Les élections Municipales seront pour nous l’occasion de faire entendre la voix de toutes celles et tous ceux qui relèvent la tête face au rouleau compresseur du capitalisme qui tente d’anéantir tous nos acquis sociaux et menace de détruire la planète.

A Toulouse, Jean-Luc Moudenc est le représentant direct de la politique de Macron. Depuis 6 ans, il s’en prend sans relâche aux couches populaires : augmentation des impôts locaux, suppression de la gratuité dans les transports et les cantines scolaires, restrictions d’horaires dans les piscines Municipales... Il mène des politiques de gentrification qui repousse hors de la ville les travailleurs·euses et les plus précaires. Il renforce les politiques sécuritaires, s’en prend aux sans-abris et aux migrant·e·s. Son but ? Mettre la ville au service des plus riches. Ses choix ? Les grands projets inutiles au détriment des services publics !

Face à cela, les listes dites d’opposition nous présentent des programmes édulcorés qui refusent de s’en prendre aux intérêts privés, de rompre avec les politiques capitalistes. Il est éclairant de signaler que leurs têtes de liste, toutes issues de l’ancienne majorité municipale (P. Cohen jusqu’en 2014), ne se prononcent pas clairement contre la mise en place d’un système de retraite par points ou ne soutiennent pas le mouvement des Gilets Jaunes.

Nous méritons mieux que cela. Dans ces élections, Toulouse Anticapitaliste défendra un programme de rupture anticapitaliste :

1. Une politique des transports répondant à l’urgence sociale et environnementale

2. Pour la transition écologique : une écologie populaire et anticapitaliste

3. Agir pour le droit au logement, contre les intérêts privés

4. La démocratie réelle, ce n’est pas tous les 6 ans, c’est tous les jours !

5. En finir avec les politiques sécuritaires

6. Pour développer les services publics locaux

7. Pour l’égalité des droits et contre les violences faites aux femmes

8. Une municipalité au service des travailleurs.euses

9. La culture n’est pas un privilège !

10. Pour une municipalité internationaliste et solidaire des peuples en lutte

Voter pour Toulouse Anticapitaliste, c’est voter pour envoyer au Capitole des élu·e·s qui porteront jusqu’au bout leur programme sans rien lâcher. Des élu·e·s au service des luttes qui en relaieront les revendications dans les institutions tout en informant la population des mauvais coups qui s’y préparent. Voter pour Toulouse Anticapitaliste c’est aussi encourager toutes celles et tous ceux qui luttent au quotidien contre Macron et son monde. Car ce sont celles et ceux qui prennent part aux grèves et aux mobilisations qui ont le pouvoir de changer les choses !